Les Dessous Du concert Des X-Maleya à l’Olympia

0
38

X-Maleya, le groupe camerounais à l’Olympia de Paris c’était le 14 Septembre dernier. Le public était nombreux au rendez-vous et le groupe avait quitté la salle avec la fierté d’avoir hissé le drapeau camerounais à Paris. Après divers doutes sur la genèse de cette réalisation, un promoteur a révélé le côté inconnu de cette aventure qui fait honneur aux patriotes du pays des artistes.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Armand Nlend est un promoteur culturel qui évolue en Europe. Présent au concert du groupe tout comme Samuel Eto’o, Manu Dibango, Lady Ponce, il a révélé des détails inconnus du publique présent. Voici sa version de l’histoire de l’aventure X-Maleya à l’Olympia de paris.

« X-MALEYA de Yaoundé à l’Olympia comment en sommes-nous arrivés là ! Aujourd’hui la mémoire vivante des secrets du Show Biz Afro caribéen vous donne quelques exclusivités. 2009 en pleine préparation du Cameroun au Zénith et de l’european tour qui suivit, Sandrine Tsoungui propose un groupe camerounais qu’elle trouvait explosif. Malheureusement le dossier visa était bouclé et nous remettons la programmation du groupe pour le zénith 2010 à l’occasion des cinquantenaires des états africains. Gaston MPECK toujours à l’affût récupère le scoop et propose le deal à Mireille Coiffure. Pendant ce temps un autre lobby Douala représenté par Edimo signe avec X-MALEYA qui était désormais managé par Pit Baccardi. Et moi qui les avait déjà programmé pour le 6 Juin 2010 au Zénith me retrouve au centre d’un conflit qui allait diviser tout Paris. D’un côté Gaston Mpeck, Mireille Coiffure, Simon Njonang, de l’autre côté Edimo et toute sa bande. Je rencontre Pit Baccardi et Michel DIBANGO au Concorde Lafayette avec Edimo pour tenter une médiation. J’appelle Roger en conférence call avec toutes les parties pour tenter une issue favorable, mais que niet. L’histoire X-MALEYA devient un sujet de guerre à Paris. Je fais une attestation à Edimo dans laquelle je précise tout simplement que Pit Baccardi était le Manager de X-MALEYA. EDIMO l’utilise contre Mireille et contre moi même, bien qu’il ait bénéficié des conseils de mon avocat. Ainsi Aicha Sol est témoin, Edimo roi de la mémoire courte plante le gros de mon groupe à la porte au Docks de Paris, bien que j’ai autorisé K-TINO à remplacer X-MALEYA. »Affirme t’il.

Il révèle que le groupe a eu de sérieux problèmes de visas et que c’est grâce à lui qu’il en est arrivé là : « Le problème des visas se complique, Nicole SARR et bien d’autres personnes interviennent et finalement les jeunes se déplacent dans un Paris divisé et c’est la catastrophe aux salons Wilson. On a beau critiqué ETO’O, mais quand il dit que la mort est toujours proche de nous il sait de quoi il parle. Gaston sorti des grâces de Mireille mon petit poulain Magnan reprend le dossier en main. Mireille veut sa revanche et loue à son tour les docks de Paris en 2011, Magnan est chef de projet et a ma bénédiction. X-MALEYA fait pratiquement le plein et c’est ainsi que je les programme en une semaine à Lyon la veille de leur retour au Cameroun. Magnan n’ayant pas fait les choses dans les normes créé un conflit que j’ai géré en Grand Frère pendant tout ce temps. 2012 X MALEYA est programmé au Bataclan dans le cadre d’Afrikaeton, c’est le seul groupe camerounais présent dans la compil financée par Sony Music. Fabien MONEFONG gère le groupe et Pitt Baccardi décide depuis Yaoundé, malgré le passage à Sky Rock pour la compil, X-MALEYA refuse de se produire au Bataclan, les spécialistes camerounais ont convaincu le groupe que je suis leur plus grand ennemi! D’ailleurs rien ne me surprend plus on m’a souvent présenté comme un monstre pourtant tous viennent me voir en cachette. Octobre 2012, carton plein de X-MALEYA au Palais des congrès de Montreuil avec les NDOG NJIE, mais savez-vous que le concert n’aurait pas eu lieu si je n’avais pas donné ma licence à cette association? 2013 X-MALEYA carton plein au Palais des Congrès de Montreuil avec les métropolitaines, mais qui donne le groupe X-MALEYA aux métropolitaines et qui parraine l’association? Gaston MPECK le roi des coulisses, toi même tu sais, c’est avec le succès de métropolitaines que le Groupe envisage l’OLYMPIA. Juste il faut connaître l’histoire de toute chose. » .

Il a conclu en montrant que son implication dans l’événementiel de la diaspora camerounaise est un cadeau divin en ces mots «C’est DIEU qui donne, je suis une lumière pour vous, jetez les cailloux, insultez, mais je suis pour beaucoup dans le rayonnement de la culture camerounaise, de même mon élément de Frère Gaston MPECK. Je m’arrête là pour aujourd’hui, la suite prochainement…. » Des révélations qui surviennent à un moment où au Cameroun des rumeurs courent qu’Empire Company le label du groupe aurait poussé les artistes à Paris pour préparer des ouvertures aux maisons de disques comme Sony Music.